Get Adobe Flash player




ASTROLOGIE BOURSIERE



ce qu'il faut savoir de l'astro bourse




astrologie boursière,bourse astrologie,astro finance




Fiche astrodiko


Type de prévisions spécialisées sur les cours boursiers et la finance, dont l’initiateur serait Jean François Richard, depuis 1992. Activité pour laquelle il revendique la qualité de pionnier sur son site internet bourse anticipations.


Quelques émules se distinguèrent dans son sillage, principalement par des actions de type parasitaire, ayant pour effet de concurrencer Bourse anticipations sur son marché de niche. Notamment Mme Solange de Mailly Nesle, en créant la sarl Cosmovaleurs.


Ces actions ayant pour effet principal de perturber la clientèle.

L’affrontement Bourse Anticipations  c/ Cosmovaleurs donna lieu à des échanges judiciaires devant la 3e chambre du Tgi de Paris, avec une première décision en 2014. Jugement dont les attendus comportent des conséquences dommageables, dans leur ensemble, pour l’astrologie.


L’Etat, par l’intermédiaire d’une de ses Commissions spécialisées, s’est prononcé sur l’activité des prévisions astrologiques boursières en 2005 et 2008, à deux reprises consécutives. Puis ensuite par la voie contentieuse en 2007 et 2010. Soit en tout 4 décisions aux contenus similaires.


Il apparait selon deux avis de la CPPAP, confirmés par deux arrêts du Conseil d’Etat, des 30 mars 2007 n°287667 et 20 octobre 2010 n°315376 :


« Que l’astrologie boursière est susceptible d’induire les épargnants en erreur »  


Pour ce motif l’Etat refuse aux astrologues le bénéfice des allégements postaux et fiscaux prévu aux articles D.18 du Code des Postes et Communication, et article 72 de l’Annexe III du Code Général des Impôts en matière de TVA à taux super réduit de 2,10%.


La propagande astrologique, pour les activités de bourse et de finance, comporte des caractères, illicite, ainsi qu’illégaux.


Sur le motif de la non pertinence de l’astrologie à la bourse, le Conseil d’État Jugea le 30 mars 2007 :

Considérant qu'il ressort des pièces du dossier que cette publication mensuelle, qui a pour titre « Bourse Anticipations » et pour sous-titre « Bulletin de prévisions astrologiques », expose une analyse de la conjoncture et des conseils sur les valeurs boursières fondés sur les configurations des planètes qui, en dépit de certaines précautions de présentation, incitent les lecteurs à déterminer leurs opérations boursières à partir d'éléments étrangers aux données économiques et sociales des marchés et sont ainsi susceptibles de porter atteinte à l'épargne; que la commission a pu légalement déduire de ces constatations que la publication n'avait pas un caractère d'intérêt général pour la diffusion de la pensée, au sens des dispositions précitées


Et le 20 octobre 2010 :

Considérant, en troisième lieu, que la publication  en cause contient des articles qui ne présentent pas par eux-mêmes, eu égard à leur objet ou à leur traitement rédactionnel un caractère d’intérêt général pour la diffusion de la pensée ; que, par suite, la commission a pu, sans commettre d’erreur de droit ni d’appréciation, estimer que la publication ne répondait pas aux conditions…


L’usage de l’astrologie porte atteinte à l’épargne. Jean François Richard fut incapable de contredire le Conseil d’Etat en montrant l’innocuité des prévisions astrales en matière de capitalisation. Ni non plus de prouver les performances que les épargnants étaient en droit d’en attendre, en pourcentage, en gains financiers, et plus communément en résultats spéculatifs concrets, effectifs, positifs notamment en accroissements de gains.


Bourse Anticipations ne publia aucun comparatif de ses performances astrologiques, au regard de ses concurrents classiques. La même remarque d’incapacité concerne aussi Solange de Mailly Nesle et sa société Cosmovaleurs, puisque le juge civil de la 3e chambre du tgi de Paris jugea  similaires les méthodes employées par les deux concurrents en matière de prévisions astrologiques boursières à raison de la standardisation des outils employés, des moyens, des raisonnements, procédures et techniques mises en oeuvre :


Méthodes :  « ne justifie pas qu'elles parviennent à des analyses différentes »

Bourse Anticipations c/Cosmovaleurs 2014 .


Le point déterminant, consistant à savoir si l’astrologie est un outil approprié, pour la spéculation, est donc tranché par des décisions juridictionnelles négatives de droit public et de droit privé.


La responsable d’un établissement privé d’astrologie, Solange de Mailly Nesle, comme l'homme de terrain Jean François Richard, échouèrent à apporter un début de preuve convaincante.


Le débat est significativement clos sur ce thème, puisque les activités de prestations de conseil en investissement, dans lesquelles l’astrologie comptait se faire une place, lui sont désormais interdites.


En effet, suite à la réforme monétaire des années 2000,et l’adoption du Code Monétaire et Financier, les prestataires doivent remplir des conditions légales pour intervenir, afin d’obtenir l’autorisation de fournir au public leurs informations en investissement. Notamment être accrédité officiellement, et disposer d’une couverture suffisante, au titre de leurs assurances, afin de couvrir les conséquences des sinistres résultant de leurs conseils et avis de ventes, achats et conservation de titres. 


En conséquence, tout astrologue boursier vous démarchant, doit vous fournir son numéro officiel d’accréditation avec la date, ainsi que les informations relatives à sa couverture d’assurance obligatoire. Adressez-vous à l’AMF (www.amf-france.org) pour vérification, de ces informations, par téléphone, ou par email.


L’astrologie boursière, considérée comme une activité non professionnelle, n’est pas autorisée au titre des prestataires conseil en investissement (bourse et finance). L’astrologue boursier, publiant des conseils en placement, ou les vendant par abonnement, par quelque moyen que ce soit, s’expose aux poursuites pénales pour usurpation d’une activité réglementée, et tromperie manifeste. Cela concerne aussi la "chronobiologie", nouveau charlatanisme imaginé afin de donner l'illusion à l'astrologie de posséder l'efficacité des mathématiques. Procédé d'imposture facilement mis en évidence.


05/14




Get Adobe Flash player







(c) reproduction sur d'autres sites interdite sans accord préalable ou autorisation DR

"diffusion en matière juridique de renseignements et informations à caractère documentaire

en application de l'article 66-1 de la loi du 31/12/1971 reproduction interdite"

Une - Actualités-Editeur -AstroDiko - Astrosofie - Blog -Culture - Magazine - Legalis - Mystifications - Société


                           Médiation Extra Judiciaire   Engagement consommateur   droits intellectuels

                         

                                       ©2017-2003 Tous Droits Réservés www.astroemail.com  ISSN 2267-2702