MOMENT ANGULAIRE






moment angulaire,aspect planetaire sideral





MOMENT ANGULAIRE entre 2 planètes en période sidérale


Un objet gravitant autour d’un autre possède un moment angulaire qui dépend de sa masse, du rayon de son orbite, et de sa vitesse. Telle est la règle générale. Mais en mécanique céleste aucune planète ne gravite autour d’une autre.


La définition générale du moment angulaire, appliquée aux mouvements sidéraux des planètes, permet, via les relations synodiques, planètes soleil, d’apprécier les écarts de deux planètes en positions sidérales, lorsqu’on en relève.


Cela revient à faire une application du théorème de Copernic, selon lequel on calcule les périodes sidérales, à partir des périodes synodiques.


 La mécanique céleste n’autorise que les seules relations d’aspects Soleil Planète, à l’exclusion des angles uniques de rencontre, ou quasi conjonction, de deux planètes en sidéral, en application de la 1ère loi de Kepler. Une planète orbite autour de son étoile occupant l’un des foyers de son ellipse.


Lorsque deux planètes se trouvent dans une position angulaire sidérale particulière, l’une par rapport à l’autre, notamment de type 0°- 90°-180°-270°, le seul moyen de l’apprécier consiste alors à relever, au cours de cette période, l’existence de moments angulaires, manifestés par des aspects synodiques ayant le Soleil pour relais.


Exemple :


Les 1, et 3 novembre 2013, on relevait un moment angulaire Mercure Mars, suite à la formation d’une conjonction Soleil Mercure le 1er, et d’un aspect synodique Soleil Mars le 3.


Dans les éphémérides géocentriques, c'est-à-dire vues de la Terre, un sextile Mercure Mars était indiqué à la date du 1er novembre. En mesurant les aspects en fonction de leurs positions planétaires orbitales, la configuration dite « vue de la terre » était fausse selon les indications exactes du relevé des coordonnées.


Ainsi, le 1er novembre 2013, la conjonction synodique Soleil Mercure se formait avec Mercure à 38° de longitude. Et les 1 et 3 novembre la relation Soleil Mars se faisait avec Mars  évoluant de 128 à 129° de longitude. A cette dernière date du 3 novembre Mercure passait alors sur la longitude 49 après l’horaire de 13 h en temps universel.


La soustraction des longitudes 128-38 à la date du 1er indique que le moment angulaire exact Mercure Mars était de 90°, exact le 1er après 13h TU.



Il convenait donc alors de lui appliquer l’interprétation dérivée de l’angle unique résultant de la position de leur alignement du 14 août 2013. En effet, Mercure effectuant un tour complet du cadran en moyenne en 87 jours, il convient alors, pour une année, de tenir compte de la formation de 4 alignements successifs en sidéral avec Mars, au lieu d’un seul, indiqué dans les éphémérides classiques à la date du 8 mai.


L’étude des moments angulaires montre que l’on ne peut se fier aux éphémérides astrologiques. En premier, parce que la position de la Terre située à 149 millions de kms du Soleil soit 1UA fausse la perception des mesures. En second, parce que les angles indiqués sont orbitalement inexistants. Ainsi selon les éphémérides astrologiques le 1er novembre 2013 Mars et Mercure étaient présumées en relation de sextile. Alors qu’en réalité, prises chacune sur leur orbite, en sidéral, elles étaient en quadrature. On passe de 60 à 90°, soit 30° de longitude d’écart, et l’on change de symétrie. Car le sextile prétendu suivre la rencontre du 8 mai s’inscrivait dans le tiers de la phase allant de 0° à 180.  D’une équinoxe à l’autre. Alors que la quadrature orbitale réelle, suivant la rencontre effective du 14 août, s’inscrit dans la relation 270° à 360, phase du solstice à l’équinoxe.


On ne peut donc en conséquence leur appliquer la même signification, ni faire état d’une interprétation similaire. En gardant en mémoire qu’il convient, en plus, d’y ajouter la nouvelle signification de la relation synodique Soleil Mercure du 1er novembre.










(c) reproduction sur d'autres sites interdite sans accord préalable ou autorisation DR

"diffusion en matière juridique de renseignements et informations à caractère documentaire

en application de l'article 66-1 de la loi du 31/12/1971 reproduction interdite"

Une - Actualités-Editeur -AstroDiko - Astrosofie - Blog -Culture - Magazine - Legalis - Mystifications - Société


                           Médiation Extra Judiciaire   Engagement consommateur   droits intellectuels

                         

                                       ©2017-2003 Tous Droits Réservés www.astroemail.com  ISSN 2267-2702