ASTROEMAIL
informations de la consommation des crédulités














LE POINT VERNAL SE TROUVE A 180° NON A 0°


Début Octobre 2015,Lorenzo Verderame Sa­pienza University of Rome - Italy, Dip. Istitu­to Italiano di Studi Orientali...(institut italien des études orientales) organisait une conférence sur le thème des Pléiades dans l’ancienne Mésopotamie, en affichant une impression réalisée par un sceau sur cylindre représentant le combat de Enkidu et Gilgamesh contre le mythique Taureau du Ciel. Une représentation religieuse. Au cours de laquelle Judith Dillon, intervenante en Anthropologie des langages de l’Université Californienne de Berkeley communiquait la contribution suivante :


Hi, am not that familiar with Mesopotamian astronomy, but have spend much time learning the astronomy/as­trology underlying our writing systems. The Pleiades as the initiation of the calendar may result from their position there at the Spring Equinox before c. 2000...


Je ne suis pas familière avec l’astronomie mésopotamienne, mais j’ai passé beaucoup de temps à apprendre les sous titres astronomie/astrologie dans notre système d’écriture. Les Pléiades comme commencement calendaire cela résulte de leur position là à l’équinoxe de printemps avant -2000.


Au début de la conférence je remarquais relativement au sceau cylindre, indisposant le conférencier invitant, au point de le froisser. qu’il ignorait à quoi cette figure renvoyait exactement. Les Pléiades figurent dans la constellation du Taureau, toutefois le combat mythologique de l’épopée de Gilgamesh concernait un autre aspect, sans rapport, étranger à ce groupe d’étoiles.


Le propos de Judith Dillon nécessitait une correction, car il contenait deux erreurs. La première, qu’avant – 2000 les Pléiades marquaient l’équinoxe de Printemps. La seconde qu’il s’agissait du point Vernal qu’elle assimilait dans son discours oral au point 0.


Laurenzo Verderame était persuadé, lui aussi, que le Point Vernal correspondait au point 0. Zéro de quoi? Là se trouve la réponse à la question posée.


La rédaction du commentaire de la Pantagruéline Prognostication de Rabelais me servait d’exercice. Dans son texte sur le printemps, Rabelais rappelait que le marqueur se nommait Ver…diminutif de Ver­nalis, adjectif latin signifiant printanier, employé par Bède le vénérable dans son texte. Vernalis caractérise la Terre, objet de multiples et diverses transformations physiques. Vernalis constitue un état climatique, déterminé à une position particulière de la Terre. Il convient donc de rechercher la localisation terrestre exacte. L’on découvre ainsi dans les Ephémérides astronomiques dites Millénium que Vernalis caractérise la Terre à la longitude 180. Pas à la longitude 0. Car la longitude 0 se rapporte au retour de la Terre au début de son orbite de 365,25 jours, à la date du 24 septembre en moyenne, chaque année. L’inversion des positions c’est aussi cela. A Vernalis la Terre est à 180° de sa position du 24 septembre de l’année précédente. Les connaissances “astronomiques” de Lauren­zo Verdarame étaient intoxiquées par l’astrologie. Car il confondait le printemps avec le point 0° du Soleil. Ce qui signifie que Laurenzo Verdarame avait une représentation faussée des mouvements planétaires, puisqu’il présumait un mouvement solaire de 360° alors que l’étoile centrale est fixe au milieu du système solaire. En d’autres termes, Laurenzo Verda­rame n’avait jamais eu la curiosité de vérifier, avec un logiciel astronomique, les positions planétaires correspondantes à la période appelée Vernalis.


Il en était de même pour Judith Dillon. Laquelle était, elle aussi, contaminée par les affirmations astrologiques selon lesquelles à la période Mésopotamienne, en tout cas en -2000, Vernalis se produisait lorsque le Soleil “passait’ sur le cluster des étoiles  nommées Pléiades dans la constellation du Taureau. Là encore, l’absence de vérification des localisations planétaires, pour la période considérée Verna­lis, donnait lieu aux affirmations astrologiques selon laquelle, le Point 0, sans préciser l’orbite à laquelle cette origine se rapporte, se situait à cette époque dans les Pléiades. Vraisemblablement, Judith Dillon faisait référence à la précession des équinoxes. A la vérification en -2001, Vernalis se produisait en avril lorsque la Terre se trouvait à la longitude équinoxiale 180°. Ainsi la vérification planétaire dément les affirmations astrologiques selon lesquelles la précession des équinoxes “se déplacerait du Taureau au Bélier”. Ainsi que des Poissons au Verseau. Les idées farfelues de Steiner  (Rudolf Steiner) contaminent les universitaires notamment celles et ceux dépourvues de connaissances astronomiques. On découvre ainsi une constante au fil des années, des siècles, et même des millénaires, Vernalis se produit à des dates calendaires différentes, chaque fois que la Terre se trouve à la position longi­tudinale 180° de son orbite. Cette particularité attire l’attention sur un culte, d’origine Mésopotamienne. Ce peuple débutait l’année fin septembre, justement lorsque la Terre revenait au degré 0 de son orbite de plus de 930 millions de km. Au point équinoxial opposé à Vernalis. Le système astronomique fondait une religion.


La terre à Vernalis en 2018, longitude 180° de son orbite, le 21 mars, équinoxe de printemps

Valeur générale de la précession -0° 15' 16.1''


Carte orbitale de l’équinoxe de printemps 2018 le 21 mars


Ephémérides Millénium la Terre à Vernalis, 180° de longitude de son orbite le 09/04/-2001 équinoxe de printemps. Valeur générale de la précession 55° 23' 36.6''       


Carte orbitale de l’équinoxe de printemps le 09/04/-2001


Object Name: Pleiades

Name 2: Pleiades

Object Type: Open Cluster

RA (Topocentric): 03h 44m 15.96s

Dec (Topocentric): +24° 02' 32.86"

RA (2000.0): 03h 46m 02.94s

Dec (2000.0): +24° 07' 56.85"

Azimuth: 310° 34' 43"

Altitude: -03° 06' 48"

Major Axis: 0,0

Minor Axis: 0,0

Magnitude: 1,60

Rise Time: 07:56

Transit Time: 15:51

Set Time: 23:46

Hour Angle: 08h 15m 25s

Air Mass: (below horizon)

Source Catalog: Core SDBs: Common Non-Stellar

Messier ID:  M45

Date: 29/03/1970

Time: 00:09:18 STD

Constellation: Taurus

Constellation (Abbrev.): Tau

Screen X: 651,51

Screen Y: 216,20

Sidereal Time: 12:00

Julian Date: 2440674,46479167

Click Distance: 1,0000

Frame Size (arcmins): 0,0000

Angular Separation (Prior Object):   9° 13' 57"  from HIP 19641

Position Angle (Prior Object): 319.1°  from HIP 19641

Celestial Type: 11

Index: 203

Catalog: -1

Constellation Number: 77


Cluster des Pleiades (cercles rouges) dans la constellation du Taureau


Ainsi quelque soient les valeurs de la précession, Vernalis se produit climatiquement chaque fois que la Terre se trouve sur la position 180° de longitude de son orbite de 930 millions de km. Les Pléiades correspondent aux longitudes 33 à 38° dans la constellation du Taureau. Ainsi qu’on le constate, visuellement, la précession des équinoxes n’affectait pas les Pléiades, contrairement à ce que pensaient Judith Dillon et Laurenzo Verdarame dont les idées étaient parasitées par de faux concepts astrologiques perturbateurs.  φClaude Thebault 15/03/2018














(c) reproduction sur d'autres sites interdite sans accord préalable ou autorisation DR


Get Adobe Flash player

®

"diffusion de renseignements et informations à caractère documentaire

en application de l'article 66-1 de la loi du 31/12/1971 reproduction interdite"

Une - Actualités-Editeur -AstroDiko - Astrosofie - Blog -Culture - Magazine - Legalis - Mystifications - Société


 Déclaration du consommateur averti  Droits intellectuels   Engagement consommateur   Argumentaires

                         

                                       ©2019-2003 Tous Droits Réservés www.astroemail.com  ISSN 2267-2702