Philosophie critique de l'astrologie/Astrology criticism philosophy

English version here      



CARTE SIDÉRALE FACILE

comment en 3 étapes obtenir une carte exacte





Les astrologues : fainéants, paresseux, flemmards




En 1657, Blaise de Pagan, comte de Merveille, écrivait ceci dans son astrologie naturelle :

"Anciennement, elles étaient comprises sous le nom général d'Astrologie. Ces deux sciences étaient inséparables l'une de l'autre; et jusques au temps d'Alphonse X roi de Castille & roi des romains, elles furent toujours indivisibles. Mais comme les Tables Astronomiques et les éphémérides du mouvement des planètes, commencèrent à se multiplier dans l'Europe, les astrologues commencèrent à négliger l'étude de l'Astronomie, et les astronomes à mépriser les professeurs de l'astrologie..."


C'est donc lors de la révolution de l'imprimerie, à partir de 1460 (le caractère mobile ayant été inventé en Allemagne en 1450) que les astrologues se désintéressèrent du réalisme du ciel, pour s'engouffrer dans l'imaginaire de sa représentation.Sans JAMAIS en sortir. Prisonniers des carrés, et des roues de Pythagore, graphes avec lesquels ils prétendent pronostiquer.



EMPLOYER DES OUTILS ADAPTÉS

Blaise de Pagan croyait que les astronomes "travaillaient sur des théories", alors qu'ils décrivaient la réalité. Laquelle se résume pour chaque planète à la connaissance essentielle de deux mouvements :

- le mouvement sidéral de la planète sur son orbite,

- le mouvement synodique de la planète orbitant autour du Soleil.


Etablir une représentation exacte, et correcte du ciel, nécessite de reporter les positions sidérales des planètes sur leurs orbites. En distances, connaissance acquise depuis -650 avec le Système du Monde du philosophe grec Anaximandre de Milet dans la représentation de l'espace. Il découvrit la symétrie sphérique de l'univers. Il introduit les mathématiques de la proportionnalité.


Voici en 3 étapes comment dresser facilement une carte sidérale.


Leçon N°1

L’établissement matériel de la carte


En absence de logiciel vous avez besoin :

. d’une feuille de papier,

. d’un  crayon,

. d’une règle,

. d’un rapporteur

. d’un compas.


Le fond de carte

1)  Prenez une feuille de papier A4 sur laquelle vous tracez un carré, de la dimension de votre choix, le plus grand possible, tout en conservant une petite marge pour les inscriptions.


2)  Reliez entre eux les milieux de chacun des côtés opposés du carré par une ligne droite.


3)  Vous obtenez une croix, et avez ainsi un repère cartésien


4)  Au milieu du croisement, des lignes joignant les cotés opposés, mettez un point, il représente le Soleil


5)  Sur chacun des cotés reportez au point figurant le milieu la donnée angulaire : 0°-90°-180°-270° comme sur le dessin


le cadre cartésien



Placement des planètes du Soleil à la Terre

6)  Avec un compas, tracez un premier cercle, proche du Soleil, mettez un point représentant Mercure. Nous verrons dans une prochaine étape comment trouver la position sidérale exacte de cette planète, afin d’indiquer la bonne longitude


7)  Tracez ensuite un second cercle à distance respective de celui de Mercure d’un écart légèrement supérieur au rayon de celui Mercure Soleil. La distance moyenne Mercure Soleil et de 0,3UA, celle de Vénus de 0,7. Mettez un point pour désigner Vénus


8)  Tracez encore un autre cercle dont le rayon équivaut à environ 3 fois celui de Mercure Soleil. La terre est à une distance moyenne de 0,9 à 1,02UA.


9)  Prenez l’habitude de légender Terre+Lune, car la planète et le satellite sont TOUJOURS à la même longitude sidérale. La Lune ayant quelques minutes en plus ou en moins selon les périodes. Pour un motif pédagogique le second fond de carte présente la Lune orbitant autour de la Terre. Afin que vous gardiez en mémoire que la Lune se déplace en moyenne de 28 à 30 longitudes chaque mois, et non de 360 ainsi que le racontent les astrologues


Vous avez ainsi une carte réaliste du ciel, du Soleil à la Terre, établie en distances (système du monde d’Anaximandre -650), montrant chacune des planètes sur leurs orbites respectives, correspondant à la réalité astronomique.


Placement en distance des planètes de Mercure à la Terre+la Lune



Il nous reste :

. à tracer les orbites de Mars à Pluton,

. indiquer où trouver les données sidérales exactes,

. établir les relations planétaires.


(12/01/2015 étape 1)



Leçon N°2

Données de la carte et détermination des périodicités

Retenez de l'exposé ci dessus deux informations importantes :

- les planètes se meuvent sur leurs orbites, cela signifie que les positions relevées sont orbitales

- les planètes orbitent autour du Soleil, en même temps qu'elles se déplacent sur leurs orbites, il faut en conséquence déterminer l'angle formée avec le Soleil, pour chacune d'entre elles


Prenons pour exemple d'exercice la date du 28 décembre 1965 à 00h00.


Voici comment établir le relevé de ses données, orbitales et synodiques :

les longitudes et latitudes exprimées en degrés

les distances en unités astronomiques

les vitesses en kilomètre par seconde

les distances angulaire Soleil Planète en degré


cela donne le tableau suivant ci dessous


Mercure

longitude       latitude       Distance UA     vitesse km/s     Soleil Planète

198°34'14"   3°26'49"     0.4153022      44.49051         78


Vénus

79°11'34"    0°10'01"     0.7202938      35.16786        197


Terre

96°32'32"    0°00'01"     0,9833870      30.28989        180


Lune

96°24'15"   -0°00'51"     0.9821021      29.85527  


Mars

323°20'56"  -1°50'43"     1.3840789      26.45120          47


Jupiter

87°06'39"   -0°17'38"     5.1207443      13.27142         189


Saturne

347°30'22"  -2°00'58"     9.6433267       9.54598          71  


Uranus

166°40'59"   0°46'18"    18.2851957       7.13099         110


Neptune

230°01'06"   1°45'11"    30.3227587       5.37760          46


Pluton

166°45'22"   14°29'26"   32.4789151       5.67135         110


Regardez attentivement ce relevé, ayant des aptitudes au jeu des 7 erreurs, vous distinguez, en peu de temps, les points communs. Pour vous aider voici un récapitulatif


Rappel positions sidérales    Rappel angularités

Mercure 198                        SMer   78

Venus    79                          SV    197

Terre    96                           ST    180

Mars    323                          SMars  47

Jupiter  87                           SJ    189

Saturne 347                        SSat   71

Uranus  166                        SU    110

Neptune 230                       SN     46

Pluton  166                         SP    110


Vous observerez que la position sidérale ne donne pas l'angularité synodique.

Nicolas Copernic a établi une équation permettant de retrouver les synodiques par les sidérales. Afin de vous éviter les calculs les relations soleil planète figurent en face de chacune d'elles. La société Auréas envisage la réalisation d'un programme adapté pour le public. Sur le marché rien n'est encore disponible.


Qu'en déduire?

Deux moments angulaires

- Mars   Soleil Neptune soient les synodiques Soleil Mars et Soleil Neptune

- Uranus Soleil Pluton  soient les synodiques Soleil Uranus et Soleil Pluton


Rythme d'évolution de 4 synodiques se reformant périodiquement :

- soleil mars     14/06/2015

- soleil uranus   06/04/2015  + éclipse du 4

- soleil neptune 26/02/2015

- soleil pluton    c'est déjà passé


Ainsi que par toutes les autres synodiques.


La Terre est reliée à chacun des aspects de ces 4 synodiques

Influence du Moyen Mouvement Soleil Terre notamment équinoxes et solstices et de la Lune.

Lors d'une pleine lune,Exclusivement, à raison de l'alignement véritable Soleil Terre Lune.



Voici la cartographie correspondante. En rouge tracés des 4 principales synodiques.


  le degré 0 des origines est reporté ici en bas de carte du repère cartésien


Les personnes ayant cliqué sur le lien moment angulaire, ci dessus, savent à quoi correspond cette expression. Cela signifie, sur la base exclusive des relations angulaires synodiques (soleil planète), qu'il faut rechercher quand se produisent, en cours d'année, des relations simultanées, par exemple de type soleil uranus, et soleil pluton.


(23/01/2015 étape 2)


A Suivre....





© 2015 claude thebault astroemail editor




Des sociétés de logiciels testent le mode de représentation du mouvement orbital des planètes. Les distances imposent des contraintes nouvelles. Du Soleil à Mars il est facile de positionner les planètes en respectant la proportionnalité des espaces puisque celles-ci s'étagent jusqu'à 1,4 UA. Au delà de Mars les distances se multiplient (5UA pour Jupiter à 32UA pour Pluton). Soit le mode repère cartésien en 2 cartes. Soit le mode 1 carte avec grossissement du système planétaire intérieur.


Travailler en données orbitale offre l'avantage de disposer des positions réelles et exactes, au lieu des localisations IMAGINAIRES et FAUSSES des astrologues.



Blaise de Pagan, page 52. 1, Le Livre de l'Astrologie naturelle



01/15






®

"diffusion en matière juridique de renseignements et informations à caractère documentaire

en application de l'article 66-1 de la loi du 31/12/1971 reproduction interdite"

Une - Actualités-Editeur -AstroDiko - Astrosofie - Blog -Culture - Magazine - Legalis - Mystifications - Société


            Médiation Extra Judiciaire  Droits intellectuels Engagement consommateur   Argumentaires

                         

                                       ©2017-2003 Tous Droits Réservés www.astroemail.com  ISSN 2267-2702