ASTROEMAIL
informations juridiques de la consommation de crédulité

  actualité de la consommation des produits du ciel et de l'espace

FEB 23  HOAX A EFFET DE CALENDRIER


posted by felicita on February 23, 2015 10:04 | under General



 HOAX ASTROLOGIQUES à effets de calendrier

Caractérisent les manifestations du paranormal dans les horoscopes liés aux annonces calendaires de type étrangers, exotiques, cultuels, religieux, mythiques, ésotériques, sociétaux, ainsi qu’aux civilisations disparues, et aux religions combattues ou détestées.

 

Origine chrétienne commune à toutes ces « pronostications ». Ayant pour référence une hérésie condamnée par le pape, celle des priscillianistes[1], selon laquelle « les miracles de nostre seigneur étaient déterminées par les astres, et c’est la raison, pour laquelle, lors du miracle de Cana, il répondit à sa mère, que l’heure n’était point encore arrivée pour opérer. » Diktat du calendrier et inversion de puissance, les planètes imposent leurs pouvoirs à la divinité.

4 cas significatifs illustrent le phénomène :

. le jugement dernier

.la fin du monde

. la pleine lune du wesak

. les lunes de sang

 

 

·        Le jugement dernier

Hoax astrologique spécifiquement chrétien.

Cette religion, en effet, professe dans son enseignement que le monde est appelé, à la fin des temps (date non fixée et inconnue) à comparaître en justice devant son créateur, afin de lui rendre des comptes. En application de la théorie du péché des chrétiens, tous coupables ils doivent être condamnés, afin de payer un jour. Le thème du jugement par la divinité, d’origine sumérienne, a été incorporé dans la religion du prêcheur de Nazareth. L’Occident est culturellement contaminé par ce virus mental, depuis la décision de Constantin en l’an 325 d’établissement de la croyance sectaire chrétienne en religion impériale officielle unique (impérialisme religieux). On trouve des représentations imagées du jugement dernier dans l’iconographie liturgique, ainsi que dans la peinture civile européenne.

Ce thème servit à la constitution d’horoscopes, afin d’inciter les fidèles à se repentir de leurs actions. Notamment par des prêtres catholiques.

Ainsi le rappel du fait suivant :

1.     « Au siècle dernier il y eut un curé d’Allemagne, qui sachant la nature de trois ou quatre cercles de la sphère, s’imagina qu’il pouvait passer pour un grand astrologue, jusques là qu’un jour il crut d’avoir trouvé par le cours des astres que le jugement universel arriverait l’an de notre salut 15 3. Et ce qui le confirma dans son opinion fut un passage de l’Ecriture Sainte, qui est du Jugement, et dont toutes les Lettres Chroniques signifient la même année (jean 19.37) Vid buni in quem transfixerunt. La témérité le porta bien plus avant, car soit ce que fut en son prône, ou dans sa conversation particulière, il fut si hardi d’annoncer à ces paroissiens ce jour, qui n’est pas marqué dans le Calendrier Romain. Ceux-ci croyants que toutes les paroles de leur pasteur étaient Evangile, et voyants que selon cette prédiction, ils auraient fort peu de temps à vivre, consumèrent tous leurs moyens dans la bonne chère, et les divertissements. Mais quand ils eurent découvert l’imposture du curé, ils conçurent une telle colère contre lui, qu’ils ne craignirent point d’être excommuniés, en le chargeant d’appointement, et en le poursuivant avec fureur, pour le mettre à mort. »

Un hoax basé sur le complot du message secret, de type da vinci code, lu dans le texte de la bible, annonciateur de la catastrophe finale. Le texte mentionne l’emploi d’une astrologie établie en distances planétaires « sachant la nature de trois ou quatre grands cercles de la sphère ». L’auteur de la citation, un ecclésiastique, rappelle que le jour du jugement dernier est inconnu du calendrier officiel de l’Eglise Catholique.

Autre hoax astrologique d’éclipse de Soleil annonciateur de la fin des temps :

2.     « à l’occasion de l’éclipse de Soleil, qui parut le douzième jour d’Aoust en l’an 1654. Quelques astrologues avaient prédit que le monde périrait, et entre autres Argolus mathématicien de Padoüe, avait engagé sa parole, que le Jugement Universel ne manquerait pas de venir deux ans après cette conjonction, pour le plus tard. Ils étaient tous fondés sur ce que la queue du Dragon (nœud lunaire) serait pour lors jointe avec Saturne, dans le signe du Lion, qui est une constellation ignée, d’où ils concluaient que le monde devait périr par le feu, comme il périt par eau du temps de Noé, lors que le même Saturne fut joint à la queue du Dragon dans aquarius, qui est signe humide. Cette nouvelle avait jeté un tel effroi dans les cœurs que même quelques uns d’entre les sages sentirent leur constance ébranlée. Chacun courait au tribunal de la confession, pour expier ses péchés, et il arriva là-dessus une chose assez plaisante dans la ville de Lyon, car un  curé voyant qu’il était accablé par ses paroissiens, qui le demandaient à la foule pour se confesser, fut contraint de monter en chaire, et d’avertir le peuple, qu’il n’avait que faire de tant presser, parce que l’archevêque avait différé la solennité de l’éclipse, jusqu’au dimanche suivant. Et à Marseille, il y eut un empirique qui ne perdit point son temps, car après avoir fait un discours des grands malheurs, que cette éclipse devait produire, il ajouta qu’il en apportait le remède préservatif, par le moyen de quelques bolus, qu’il avait préparés, et qui valaient un demi écu. Il en débita un si grand nombre, que ceux qui en ont fait la supputation, disent qu’il gagna deux mille cinq cents livres (2500) dans cette distribution. Quoi plus ! l’éclipse arriva. Le ciel était serein à merveille. La Lune fit son cours ordinaire sous le Soleil, les choses demeurèrent en même état. Le jour du jugement n’est pas venu, l’astrologie judiciaire a été confuse, et le pauvre Argolus qui avait acquis quelque réputation, à cause de ses éphémérides, est devenu la fable de l’Univers ».

 

·        La fin du monde

-Thème employé par les adversaires religieux afin de prédire la fin d’une croyance combattue : Albumazar prédisait la fin de la chrétienté, les chrétiens prédisaient la fin de l’islam.

-Thème de l’effroi religieux avec la naissance de l’Antéchrist (destruction de la chrétienté par l’action d’un Messie asymétrique négatif). Jean Baptiste Morin propagea ce genre de hoax de son vivant (cité dans l’Astrologia Gallica). Ce thème étant une incitation à mener une vie plus chrétienne.

-Thème rénové avec les ultimes menaces vengeresses, et secrètes, des civilisations détruites par les chrétiens. Cas planétaire du calendrier maya fixant la fin du monde à la date du solstice d’hiver le 21 décembre 2012.

 

·        La pleine lune du wesak

Création d’un effet artificiel de barrière du langage par l’usage de  cette appellation, afin d’accréditer la venue d’un événement surnaturel (anne marie cutino notamment :  «Le Bouddha et le Christ, viennent ensemble bénir la Terre, et toute l'humanité à la pleine lune du Taureau de chaque année »wesak mai 2014). Etrangement, à Rome, le pape François, son représentant sur terre, l'ignorait. Il attend toujours Jésus, pour saluer son retour. Mme Cutino, si bien informée des voyages célestes, devrait contacter le Vatican, sans tarder, afin de préparer la visite de 2015.Sans craindre de finir brulée vive sur le bûcher, en place publique, l'Inquisition n'existe plus.

 

Le wesak est une fête rituelle, spécifique du Bouddhisme, célébrée chaque année lors de la pleine lune de mai, dans la vallée du même nom.

 

Les astrologues, modistes en pleines lunes personnalisables, donnent un caractère spécial à la pleine lune de mai en l’appelant du wesak. Prétention similaire à une distinction de classe supérieure. Agrémentée d’effets spéciaux horoscopiques à applications androïdes.

 

En 2015 la pleine lune de mai chrétienne est une Floriante. L'agenda du jour célèbre Saint Floriant. Mme Cutino invitera le saint à tenir la main du Bouddha pour la Pleine Lune de Floriant du Wesak.

 

Chaque chapelle nommant ainsi, à son gré, la pleine lune de son choix en la barricadant derrière un nom abscons en qualité de frontière verbale et tribale. Langage secret pour cercle restreint. Privatisation des pleines lunes collectives avec des noms de baragouin, et des jargons. Dans le but de rendre complexe un simple événement.

 

·        Les Lunes de sang de 500 ans

-La référence aux 500 ans

1.     Le premier cas signalé d’emploi de la référence de 500 ans remonte à l’empereur romain Julien l’Apostat à qui, on attribuait, au XVIIe siècle,  la déclaration suivante : « l’étoile qui fut vuë par les Mages, s’appelle Asaph, et qu’elle parait constamment, après la révolution de cinq cents ans ».

 

-Effet de calendrier hébraïque afin de forcer la conviction

Patrick Giani fit référence au calendrier hébraïque, dans son horoscope les lunes de sang, afin, d’une part d’apposer la mention almanach d’origine contrôlée à sa prévision. D’autre part en tirer argument comme d’une spécificité supplémentaire, supérieurement, opérante. Forcément !  Les particularités culturelles hébraïques servent traditionnellement de support aux hoax astrologiques.

2.     Ainsi ce cas rapporté en 1654 : « Théophraste l’orthodoxe, dans un livret publié en 1654, témoigne que le rabbi Lemlay prédit une fois aux hébreux que le Messie viendrait en l’année 1500 pour les délivrer de la captivité. Et sa prédiction était basée sur ce que selon les mouvements « astronomiques » les astres devaient pour lors avoir la même posture dans le ciel, qu’ils avaient, quand dieu donna sa loi à Moïse sur la montagne de Sinaï. Les hébreux se reposèrent sur la parole de leur rabbin, comme s’il eut été un oracle. L’année 1500 arriva, et s’écoula de la même façon que les autres, sans que le Messie soit venu. Ceux-ci se mirent en colère contre leur astrologue.. »

La référence aux hébreux concerne soit une date spéciale d’agenda (cas de Giani l’année S…), soit la référence à Moïse, soit tout autre élément d’identité culturelle, internationalement connu.

 



[1] Priscilianistes : anciens hérétiques d’Espagne (fin du Ive siècle). Branche des manichéens et des gnostiques. Priscilianus était leur chef, condamné avec quelques évêques de sa secte au Concile de Saragosse, puis ensuite au Concile de Bordeaux. Ayant fait appel à l’empereur Maxime il fut auditionné à Trèves, et fut convaincu d’introduire des nouveautés dans la religion et condamné à mort avec des membres de sa secte. Il professait aussi que le Prêcheur n’avait pas un corps physiquement réel, seulement une apparence (fantôme).



comments (0)




post comment

your name*

email address*

comments*

verification code*
 




GDB


Depuis 2003 gauthier de bruges anime des rubriques, et publie dans Astroemail, revue mensuelle d'informations vendue par email. Ses prévisions attirent l'attention sur des évolutions importantes de la société. Consultez les rubriques "Résultats" de ce site pour votre information, ainsi qu'"Éclairages" dans laquelle il livre ses sujets de réflexion.


Ce blog permet de développer des points de vue à chaud, en réagissant à des faits d'actualité, sans nécessairement les développer dans un article d' Éclairage.



TAGS




RECENT POSTS


RSS



ARCHIVE





TOPICS



admin*




®

"diffusion en matière juridique de renseignements et informations à caractère documentaire

en application de l'article 66-1 de la loi du 31/12/1971 reproduction interdite"

Une - Actualités-Editeur -AstroDiko - Astrosofie - Blog -Culture - Magazine - Legalis - Mystifications - Société


            Médiation Extra Judiciaire  Droits intellectuels Engagement consommateur   Argumentaires

                         

                                       ©2017-2003 Tous Droits Réservés www.astroemail.com  ISSN 2267-2702


 Web Hosting