annee solaire,solar return,RS,retour solaire,revolution solaire





IMPOSSIBLE REVOLUTION SOLAIRE




© 2014 ASTROEMAIL DR reproduction interdite


pourquoi le Soleil ne revient JAMAIS à ses positions passées




Nouvelles livraisons 2014 des levers et couchers de soleil sur l'Arc de Triomphe à Paris prouvant le non retour solaire aux conditions initiales de levers et couchers de 2012, et de 2013, en février, en mai, en août ou en novembre.



par Gauthier de Bruges, passage de l'Étoile



Chaque année des personnes attendent avec anxiété, ou espoir, le retour de leur soleil à ses positions antérieures pour commander leur révolution solaire. C'est avec un grand regret, qu'on doit leur annoncer une nouvelle fois, que cette année encore, elles doivent y renoncer. L'Observatoire de Paris a publié le résultat de ses analyses, et de ses vérifications. Comme en 2012, et 2013, le Soleil revient à Paris sur l'Arc de Triomphe à des dates, heures, et minutes différentes de ses positions antérieures, ainsi qu'à des hauteurs non comparables. Les mesures et calculs ont été faits sur plusieurs mois de l'année afin de couvrir les 4 trimestres civils.


Si un astrologue vous vend une analyse de révolution solaire 2014, vous êtes en droit de lui demander le remboursement de la somme que vous avez payée. S'il refuse, menacez le de saisir un juge de l'urgence en produisant, à l'appui de votre demande, l'étude 2014 de l'Observatoire de Paris, dont vous pouvez récupérer le pdf en cliquant sur le lien ci dessous que nous diffusons.


http://www.imcce.fr/newsletter/docs/ARC_DE_TRIOMPHE_2014.pdf


http://www.imcce.fr/newsletter/docs/newversailles2013.pdf


http://www.imcce.fr/newsletter/docs/ARC_DE_TRIOMPHE_2013.pdf


http://www.imcce.fr/newsletter/docs/ARC_DE_TRIOMPHE_2012.pdf


Sans préjudice de saisir, ultérieurement, le juge pénal pour tromperie manifeste. Car dès lors que les astronomes apportent la preuve du non retour solaire à ses positions antérieures pour un bâtiment physique, le fait de soutirer de l'argent contre une analyse de révolution solaire, sur une date de naissance immatérielle constitue une escroquerie caractérisée. Vous pouvez récupérer des dommages et intérêts, en réparation.


Les astrologues sont ici fautifs. Beaucoup, croient, ou pensent, que la théorie du musulman, né au VIIIe siècle (10 août 787 en Afghanistan) Abu Mazar, auteur du Traité de la Grande Conjonction, exerçant à Bagdad se vérifie. Lequel soutenait que lors de la création du monde les 7 planètes alors connues à son époque formaient une conjonction sur les premiers degrés du Bélier. Une affirmation fausse, suite aux découvertes relatives au Big Bang d'il y a 15 milliards d'années. Abu Mazar, dont les textes, traduits sous le titre Révolution Solaire dans les années de nativité  se résume à la théorie, scientifiquement démentie, des retours solaires annuels.


Les astrologues ont l'obligation, comme tout prestataire, de s'informer de l'état réel des connaissances, et de la conformité de leurs prestations avec les normes requises en vigueur. Soutenir "l'astrologie dit que..." ne saurait constituer un argument recevable devant une juridiction. L'astrologue a l'obligation de vérifier, notamment lorsque sa fourniture de service repose sur un élément relevant d'une connaissance objective, mesurable, telle que l'astronomie. Cette contrainte, aujourd'hui largement méconnue, préfigure un contentieux à venir en droit de la consommation, incitant les éditeurs de logiciels à restreindre les fonctionnalités de leurs programmes à propos de l'emploi des systèmes fictifs.


Ne croyez pas les logiciels d'astrologie


Une explication récurrente, donnée par les astrologues, se résume en ces termes "les logiciels le calculent, c'est donc vrai". Les éditeurs de logiciels programment des softs sur la base des calculs présumés des astrologues (dont Volguine). Cela ne signifie pas que les cartes produites correspondent à une réalité vérifiée. Les seuls experts étant en la matière les astronomes. A cet effet, l'exercice gratuit, auquel se livre depuis plusieurs année l'Observatoire de Paris avec l'Arc de Triomphe est particulièrement instructif.


Les astrologues croient aux théories, et ils se dispensent de les vérifier sur pièce. L'hypothèse émise par Abu Mazar au VIIIe siècle pouvait faire illusion, compte tenu des moyens astronomiques de son époque. Depuis l'astronomie s'est dotée d'outils d'observations particulièrement performants, notamment en ce qui concerne l'étude du Soleil et les calculs des mouvements planétaires. Or les logiciels d'astrologie sont particulièrement inadaptés pour suivre les mouvements planétaires. On s'est ainsi rendu compte que les éphémèrides dont ils se servent sont faux, ou calculés "à partir"  des données du JPL, ou constituent des "transformations" de données initiales. Les mots cités entre parenthèses sont extraits des notices d'information  relatives à "la conception des éphémérides et à leurs données techniques".  


Astroemail 117 publiait en novembre 2012 une étude détaillée, comportant de nombreux écrans à l'appui, prouvant le non retour solaire avec un logiciel d'astrologie (Révolution Solaire Renata Dice Basta quand le Soleil fait des écarts article de Laurence Legrand). Il s'agissait d'un dossier de 30 pages relatif à la démission de Renata Polverini de la présidence de la province Italienne du Lazio. A ce jour cette étude n'a jamais été démentie, ni même contredite. Elle a désormais valeur de pièce justificative en justice, en application de la loi sur la presse à l'encontre des astrologues commercialisant les Révolutions Solaires.


Au nombre des réactions reçues à la rédaction d'Astroemail citons-en deux caractéristiques émanant de professionnels en exercice. La dernière émanant du pape actuel de la Révolution Solaire, dont la réponse consiste à noyer le problème avec la précession des équinoxes. Aucun rapport puisque la Terre orbite autour du Soleil et non l'inverse. L'étude de Laurence Legrand prenait en compte plusieurs données techniques dont l'azimuth. Enfin les analyses de l'Observatoire de Paris prennent en compte une donnée ignorée par les astrologues celle de la réfraction.


Astroemail est vraiment une publication très....décoiffante ! J'ai lu avec grand intérêt l'article de Laurence Legrand

concernant les aspects techniques des révolutions solaires, que j'ignorais totalement. Merci de ces précisions et

remarques très judicieuses.



Oh, now I understand: it is the ancient polemics about the "The precession of the equinoxes".

In this my free ebook you can read, at page 90, my answer: Ciro Discepolo Le Pape italien de la Révolution Solaire



Les passages relevés aux mêmes dates, pour le même azimuth, donnent des valeurs différentes de lever du Soleil à Paris. Le Soleil repasse sur l’Arc de Triomphe, mais à d’autres horaires  et altitudes. Sans revenir exactement aux chiffres de 2011, 2012, 2013. Ces tableaux montrent que d’une année à l’autre, avec la plus grande précision souhaitée, on obtient des chiffres distincts, changés, de ceux de l’année précédente.


Cet exercice est réalisé avec un bâtiment. C'est-à-dire une construction physique, visible, localisée au même endroit, même hauteur, gabarit, orientation et repérage spatial.


Alors posez-vous sérieusement une question. Qu’est-ce donc que votre date de naissance, par rapport à un édifice matériel, physique, immobile, stable ?


Votre date de naissance ne prit d’importance que depuis le 10 août 1539, qu'en qualité de mention sur un registre, à l'initiative de François 1er. Le Soleil revient-il sur une feuille de papier, chaque année à la même date et à la même heure? Sérieusement?



Votre date de naissance est dépourvue d’intérêt, en application du principe, sitôt né, sitôt effacé. Le Ciel n'archive pas les naissances humaines, il n'a que la mémoire du Big Bang. Une fois l'expulsion de la matrice maternelle effectuée rien ne reste, aucun tracé avant, pendant, ni après ! Juste la mention chrono sur le registre d'Etat civil.


Les astrologues alléchent le public avec les mystères du faux retour solaire. Afin de convaincre, à la suite d’Abu Machar, d’en dresser la carte, et l’analyser. Car elle contiendrait une formule "concentrée" de 365 jours d’évolutions. Sur ce point le doyen de l'Académie Française, François Charpentier a donné l'explication de la correspondance jour anniversaire = 1 an de prévision. A savoir l'application à l'astrologie, par les copistes du Moyen äge, de la sentence latine figurant dans l'ancien testament Annus pro die improtabitur. Un an pour un jour de mise à l'épreuve. La condamnation du dieu de Moïse après la traversée du désert.


Découvrir que l'astrologie est contaminée par la religion catholique cela donne à réfléchir sur la pertinence de ses systèmes dits de révolution, de direction, ou de profection.


Enfin, un constat de bon sens s'impose. Naissez-vous vraiment dans le Soleil? Si tel est le cas vous avez les poils du derrière sérieusement cramés. Prenez le temps de lire le détail de notre étude consacrée à la naissance en astrologie. Et là aussi vous découvrirez les motifs suffisants pour mettre en doute les affabulations sur les prétendues révolutions solaires, d'une étoile centrale, effectuant UNIQUEMENT une rotation sur elle même en 27,27 jours terrestre et rien d'autre.



La Révolution Solaire c’est comme le relevé de compte bancaire. Voyez le solde et pointez les opérations. Vous ne pouvez empêcher, même avec un solde débiteur, certaines personnes de se croirent encore plus riches qu'avant.

  


GDB

06/14













®

"diffusion en matière juridique de renseignements et informations à caractère documentaire

en application de l'article 66-1 de la loi du 31/12/1971 reproduction interdite"

Une - Actualités-Editeur -AstroDiko - Astrosofie - Blog -Culture - Magazine - Legalis - Mystifications - Société


            Médiation Extra Judiciaire  Droits intellectuels Engagement consommateur   Argumentaires

                         

                                       ©2017-2003 Tous Droits Réservés www.astroemail.com  ISSN 2267-2702