Mode de prévision fondé sur le signe dominant d'un thème





Suite marsienne en signes consécutifs


concert opus 2012 cantabile



Mots clés : Mars Vierge,Sarkozy,elections 2012,transits de mars,


Regard sur les prévisions faites en juillet 2010, bien avant les premiers événements de la campagne de 2012 et ce qu'il est advenu.  


L'analyse


Par gauthier de bruges, Passage de l'Étoile



Le précédent article consacré à la Suite Marsienne datait de juillet 2010, avant que le président Français ne prononce son discours de Grenoble du 31. Ce serait pour vous une bonne idée que de le relire, afin de vous mettre dans le "bain". Si vous reportez la décision de le faire, après lecture de ce billet, un grossier résumé, en forme de rappel est nécessaire. Il suffit de cliquer sur le lien Suite Marsienne dans ce paragraphe.


En se fondant sur le fait que le thème du président Sarkozy est à dominante marsienne, les étapes de son mandat furent donc examinées au rythme des longs transits de cette planète, 8 mois en moyenne, survenus en signes consécutifs. En l'espèce Cancer et Lion de 2008 à 2011. Celui relatif au signe de la Vierge étant contemporain de la campagne présidentielle de 2012.


L'objectif étant de relever les corrélations et d'en déduire des lignes prédictives. La principale prévision, faite en juillet 2010, intéressait la fin de son mandat.DÉJA! En relevant un parallèle historique, en raccourci, entre la période de 2012 et celle de la fin de la Révolution, et le passage au Consulat en France. A priori les deux périodes n'ont aucun rapport entre elles. A l'exception du fait qu'elle était marquée par la chûte de Robespierre, et le coup d'État du 18 Brumaire de l'An VIII. Sarkozy et Robespierre présentant la même configuration lors de sa chute. L'article de juillet 2010 observait que Robespierre perdit la tête et Bonaparte obtint un siège. Ce qui se passa en 5 années à la fin du XVIIIe siècle, soit 60 mois, ne devrait prendre que 15 mois au début du XXIe siècle. Telle était l'estimation posée, de la prochaine évolution politique en France, postée sur ce site à l'été 2010.


L'article publié en juillet 2010, si vous le relisez, évoque DSK et Sarkozy, compétiteurs sérieux pour 2012, en les qualifiant "de deux baudruches en phase de dégonflement". En pronostiquant pour l'un DSK, et l'autre Sarkozy qu'il seraient plombés par leurs travers. C'était osé d'écrire cela à une époque où ils étaient au plus haut, au faite de leurs puissances, et de leurs capacités de nuisance respective.

 



Écrit 10 mois, avant que ne surviennent à New York les impromptus de l'affaire Diallo du 14 mai 2011, en ce qui concerne DSK, il fallait le faire.


Quand au président Sarkozy, le texte publié le concernant faisait état d'une "accélération politique", en observant la formation de la conjonction Jupiter Uranus du 8 juin 2010, cycle présent dans la thème du maître de la France de cette époque. Et constatant chez lui l'absence de présence marsienne en Vierge, il s'en déduisait "un effacement de sa part dans la compétition à venir". Gonflé quand même!


Si l'on se réfère aux sondages parus au début de juin 2011, selon lesquels le corps électoral l'évinçait, pour la première fois dans l'histoire électorale de ce pays, du second tour, la déduction de juillet 2010 tenait donc la route. La suite de la campagne, débutant en février 2012, confirma encore dans les faits cette analyse, avec des éléments factuels de retard du président sortant dans les intentions de vote. Un piétinement qu'il ne parvint à combler, y compris au prix d'une dépense d'énergie considérable à tenir des réunions publiques, ainsi qu'à débourser de l'argent à profusion, afin de financer les déplacements de la claque de ses meetings.


L'analyse faisait état d'une crise significative se manifestant du 8 juin au 15 août 2010.Si l'on se retourne sur les "retombées" du discours de Grenoble, propos "d'extrème droitisation" pour lesquels le président s'excusa même à la télévision lors de sa campagne 2012 pour ses excès politiques, nous y sommes.


Mais plus grave, l'analyse évoquait en finale un "étranglement tragique" dont on mesurerait les dégâts à partir de mars 2011. Le propos était obscur, certes! Mais si l'on regarde, sans parti pris, ce que fut exactement l'équipée Libyenne de la France à cette époque de février mars 2011, fomentant activement une guerre civile dans ce pays, alors que le mandat de l'ONU concernait la surveillance d'une zone démilitarisée, les livraisons d'armes non autorisées, le soutient apporté aux rebelles, les bombements des civils, jusqu'à ce que le dirigeant légitime soit enfin assassiné d'une balle dans la tête. La mort de plus de 25 000 libyens, avec la complicité passive de Banki Moon, secrétaire général de l'ONU, lequel mériterait des poursuites pour complicité de crimes contre l'Humanité. Le tragique est bien au rendez vous prévu!!!


On pourrait aussi allonger le propos, en évoquant les allégations de corruption du président Français, et de certains de ses proches, pour 50 millions d'euros frauduleux, par le pouvoir libyen déchu, dans le financement de sa propre campagne électorale. Mais ce serait anticiper sur d'autres événements à venir.  


Avant d'aborder, dans un prochain Éclairage, le détail de cette suite marsienne, il importait d'abord de faire le point. En quelque sorte de valider les pronostics.


A Suivre...




gauthier de bruges 04/12











®

"diffusion en matière juridique de renseignements et informations à caractère documentaire

en application de l'article 66-1 de la loi du 31/12/1971 reproduction interdite"

Une - Actualités-Editeur -AstroDiko - Astrosofie - Blog -Culture - Magazine - Legalis - Mystifications - Société


            Médiation Extra Judiciaire  Droits intellectuels Engagement consommateur   Argumentaires

                         

                                       ©2017-2003 Tous Droits Réservés www.astroemail.com  ISSN 2267-2702