actualités de la consommation des produits du ciel et de l'espace

informations relatives aux modes d'exploitation de la crédulité










Échange de voeux ou de veux? Souhaits ou vouloirs?


Message aux faux humanitaires de l'astrologie voyance

On ne s'en rend compte qu'à postériori, avec un effort d'attention. Le message des astrologues, et des voyants, se présente sous la forme générale du prospectus humanitaire trompeur d’une association caritative d’imposteurs.


Ainsi le site de l’IEA, au nom ronflant d’institut astrologique de Nantes, s’annonce sous l’aspect d’un intervenant de la relation d'aide. Étrange formulation que l’assemblage de ces deux mots «relation d’aide». Lesquels sous entendent l’existence, préalable, d’un trouble relationnel auquel cette structure apporterait un traitement ou un soin. Or, en la matière, les troubles relationnels nécessitent une altération clinique nécessitant une prise en charge médicalisée. Sans rapport avec les prestations d’astrologie, payante, proposée à Nantes.


Les problèmes relationnels se classent en 5 catégories au DSM, étrangères aux services tarifés de monsieur Alain de Chivré , lequel détourne les mots de leur emploi réel:

* trouble mental ou affection médicale générale

* problème relationnel parent-enfant avec motifs d’examens cliniques significatifs

* problème relationnel avec le partenaire, avec examen clinique des interactions (négatives, irréalistes, repli sur soi) altérations cliniques du fonctionnement de l’individu et de sa famille, développements de symptômes chez l’un ou l’autre des partenaires

* problème relationnel dans la fratrie avec altération clinique significative

* problème relationnel non spécifié, lorsque le motif d’examen clinique n’est pas classable dans les catégories décrites ci-dessus (par exemple les problèmes relationnels au bureau, la maltraitance du personnel par une entreprise, un chef de service etc…)


La trompeuse assistance relationnelle d’Alain de Chivré vise à « mieux se connaître et réussir » écrit-il sur son site. Fausse réclame et vrai boniment. Comment la planétologie, au mécanisme erroné qu’il emploie sans examen clinique, expliquerait-elle les caractères des individus? Alain de Chivré, à l’appui de son message humanitaire explique qu'un signe astrologique correspond à une photopériode. Laquelle type les tempéraments. Une explication destinée aux simples d’esprit.  Alain de Chivré illustre son propos en usant ensuite de faux semblants dans un jeu de clair obscur. Selon lui « l’Astrologie une science humaine à part entière » (affirmation démentie au nombre des matières enseignées du code de l’éducation)[1]:

« L’homme vit sur la Terre. Cette planète bouge elle tourne autour du Soleil ». Jusque là rien à dire. La suite, en revanche, constitue une désinformation significative d’une manipulation :« voir la relation avec les signes du zodiaque (12 paliers de la course du Soleil).


Reprenons son raccourci. La terre tourne autour du soleil, en ce cas il n’a aucun « palier de course». Par l’emploi d’une inversion dans la même phrase, Alain de Chivré bascule son lecteur du système solaire au système géocentrique. En employant la technique des deux affirmations opposées mises bout à bout. La terre tourne autour du soleil qui a 12 paliers de course. Combien de paliers de course a donc la terre, 24,36,plus ? Telle est la question logique, pertinente, évacuée par Alain de Chivré, afin de développer ensuite son propos astrologique d’une terre autour de laquelle tourne le Soleil. Ce n’est plus du discours humanitaire d’assistance.  Alain de Chivré écrit d’ailleurs « le facteur astrologique constitue donc un CONDITIONNEMENT», écrit dans son texte en capitales d’imprimerie. Autrement dit un système sectaire. Conditionner quelqu’un consiste à l’embrigader en annihilant son esprit critique afin d’en faire un pantin à volonté.


L’humanitaire du CICR est neutre dans son acte d’assistance. Pas l’astrologie. Au lieu de distribuer de l’eau, des vivres et des fournitures l’astrologie enrégimente. L’astrologie n’apporte ni protection, ni secours, ni soutien. Elle ne sauve personne, et ne reconstruit rien, en tout cas pas ceux dont la vie a été brisée par le désespoir, la violence, les abus, la privation de leurs droits, la maladie, ou la vulnérabilité aux accidents du quotidien.


A la fin de sa démonstration Alain de Chivré affirme « la carte du ciel indique ce qu’il y a derrière le comportement ». Cette expression était précédemment employée, mot pour mot, par 3 astrologues de la Revue Vous et votre Avenir. Lesquels prétendaient expliquer au public les mobiles des comportements des parents du petit Grégory Villemin. Retrouvé mort noyé dans la Vologne. Poursuivis en justice pour la publication de 6 portraits psycho astrologiques, dans lesquels ces 3 astrologues présentaient les parents comme les assassins de l’enfant, ils expliquèrent aux juges que ce n’était «que du roman», rien n’était vrai. L’astrologie de la pure fiction. La Cour de Paris[2] les condamna, sévèrement, pour atteinte à la dignité de la personnalité humaine des parents du petit Gregory. Une décision particulièrement importante, que les astrologues taisent, bien entendu.


L'astrologue voyant lambda égrène, lui aussi, le texte de son appel à l'urgence en direction du public afin d’assurer sa subsistance. Son message diffère de la demande de dons en faveur des réfugiés, ou pour telle ou telle bonne cause digne d’intérêt. Son bulletin évoque le signe de l'espoir sans en indiquer toutefois la constellation d’origine, autrement, pour sa localisation, que par l’indication du numéro de son compte en banque.


Tous les astrologues sont là pour vous aider, écrivent-ils, comprenez  entraides intéressées.


Claire Armand, l’astrologue voyante, aux flashs sans indication de nombre guide, affirme dans ses encarts pleine page : "mes prédictions guideront votre avenir". Une prétention de conductrice de type mégalomaniaque. Sa clientèle se trouve chez les perturbés de la prise de décision, sous l’effet d’un besoin compulsif de dépendance. Le besoin d’être pris en charge. D’être rassuré et conseillé. D’ailleurs le couple Claire Armand client caractérise, en lui-même, l’expression d’un trouble. Sa publicité constitue un appel aux soumis, et aux collants, de la contacter afin de les réconforter et les sécuriser dans la conduite des  domaines importants de leurs vies. Sur lesquels elle prospère.


Patrick Guérin exprime un trouble similaire en publiant, pleine page,lui aussi, des placards à gros titrages "depuis 35 ans mes dons ont aidé des milliers de personnes". Lecture en mode inverse "depuis 35 ans je vis de leur crédulité", vraisemblablement mal, puisque faute d'avoir fait fortune il continue encore. Mais aussi par mégalomanie de se croire important en s’entourant d’une clientèle de personnalités dépendantes.


Ces annonces émanent, pour certains de personnalités narcissiques, malades. Surestimant leurs capacités. S’attendant à recevoir la reconnaissance de leur supériorité pour leurs croyances bizarres, notamment en un don. Alors que ces personnes sont schizotypiques. On s’en rend compte en collaborant avec les associations de consommateurs, comme par exemple le Réseau Anti Arnaques de Monsieur Pascal Tonnerre à Bressuire dans les Deux Sèvres. Lequel reçoit chaque semaine des signalements similaires en classant ces messages par catégories. Pour d’autres le diagnostic est sensiblement aggravé.


Mme Gedik écrit "ceux qui souffrent sont ses amis". Au choix, soit elle est la soeur du petit jésus, ou la cousine germaine du pape François du Vatican. Ses encarts affirment qu'elle est madame Miracle : « elle regarde et tout change ». Son œil c’est de la Kryptonite. François Hollande aurait bien besoin de ses services pour inverser la courbe du chômage. Elle fera comme Giscard avec la France, elle regardera le chômage au fond des yeux. Sans rien changer. Pèle mêle on trouve dans cette catégorie les astrologues voyants délirants, schizophrènes, psychotiques partagés, et les personnalités antisociales. Dont les comportements trompent par profit, avec un mépris inconsidéré de la sécurité d’autrui. Cette dernière catégorie réunie les escrocs, les irresponsables persistants incapables d’assumer un emploi stable ou d’honorer leurs obligations financières. On s’en rend compte en lisant le détail des décisions de justice, dont Astroemail débuta la publication en 2015. Reportez-vous notamment aux espèces publiées dans les Pages Abonnés datées décembre 2015. Les professionnels des sciences occultes se révèlent à l’usage du gibier de tribunaux correctionnels, l’univers interlope des repris de justice de la Bonne Aventure.


Votre avenir, ils sont incapables de le connaître puisqu’ils vivent dans leur temps propre, sans partager le votre. Alors contre argent ils vous trompent? Comment ?


On dispose de quelques pistes sérieusement balisées par des enquêteurs, ayant publié leurs observations, pour s’en faire une idée précise. Ainsi André Salmon, dans "Visites aux diseuses de Bonne Aventure" révèle que l'astrologue voyante, par expérience type son client sur son apparence. Notamment ses signes extérieurs de richesse. En fonction d’indices stéréotypés. Bien habillé, avec un costume de bonne coupe, le profil de l’homme à deux femmes : une pour le plaisir des extra, l’autre pour le quotidien domestique. Le répertoire du théâtre de boulevard suffit pour lui tricoter une histoire avec ses ingrédients classiques de jalousie et de possessivité. Bien habillé, donc il voyage, lui prédire des déplacements s’impose. Et ainsi de suite….


Sont-ils tous malfaisants ? Dans le nombre, des personnes abusées, par un discours, des propos, tels que ceux que débite Alain de Chivré. Certaines se démarquent de la catégorie des fonctionnements intellectuels limites, sans souffrir d’un retard mental, par manque d’informations, face à des propos redoutablement conçus, et persuasifs. Pour se sortir du piège de l’astrologue, dire « l’astrologie ce n’est pas prouvé » reste insuffisant. Il faut comprendre pourquoi, et comment. Cette démarche permet de séparer le vrai, du vraisemblable, et du leurre dans d’autres domaines de la vie. Notamment les relations contractuelles. Les malsains, les nocifs, les nuisibles se trouvent partout.


Les astrologues, voyants, s’imaginent en bienfaiteurs de l’humanité, membres bénévoles d’une société caritative, aux initiatives généreuses. Leurs contributions intéressent directement la compassion que vous ressentez pour leurs comptes en banque. Pour cette raison ils s’adressent à vous pour leur venir en aide, et les nourrir, par votre assistance.Finalement l'humanitaire c'est vous . Vous soutenez les escrocs par votre don.     



Apprenez à les repérer, pour mieux les éliminer, et vous progresserez dans la connaissance de vous-même, et des autres, meilleurs vœux.   



[1] Article L.211-1 code de l’éducation « l’éducation est un service public dont les voies de formation sont contrôlées par l’Etat ». L’astrologie est exclue des normes minimales de connaissance de l’article L.131-1-1. Ainsi que de l’article D.122-3 contenu minimal des connaissances fixé par décret appelé Socle commun. L’astrologie ni science, ni non plus pseudo science, constitue une ignorance.

[2] Epoux Villemin c/Vous et votre Avenir, Cour d’Appel de Paris 2/12/1987 Affaires Litiges Controverses du contentieux astrologique, claude thebault, astroemail 2015



Bonne année progressive d'Astroemail et de son équipe



































"diffusion en matière juridique de renseignements et informations à caractère documentaire

en application de l'article 66-1 de la loi du 31/12/1971 reproduction interdite"

Une - Actualités-Editeur -AstroDiko - Astrosofie - Blog -Culture - Magazine - Legalis - Mystifications - Société


                                                  Engagement consommateur   droits intellectuels

                         

                                       ©2017-2003 Tous Droits Réservés www.astroemail.com  ISSN 2267-2702


 Web Hosting