ASTROEMAIL
informations juridiques de la consommation de crédulité

Collection Dossiers Secrets et Confidentiels



ASTROLOGIE-VOYANCE-ACTIVITES D'EXPLOITATION-DROIT DES CONSOMMATEURS

En 2011 et 2012 la société WENGO affrontait deux sinistres en enfilade.

Un sinistre astrologie-voyance avec les déboires de sa marque Audray Gaillard (DSK, Sarkozy,Astrocenter Magazine).

Un sinistre judiciaire avec une fausse association INAD dépourvue d'existence légale. Non déclarée selon un arrêt définitif de la Cour d'Aix en Provence daté 25/10/2012.WENGO l'ignorait!





 BOUTON DE COMMANDE

 en bas de page


 ebook pdf pour pc mac et tablettes


 1ère parution novembre 2017

 isbn 9782901149118



 prix 14,99 euros


Autres points de vente :

- Numilog et points de vente

- sites amis

- librairies numériques du réseau

- Ebookastro











 













Livre Numérique non copiable personnalisé avec code

édition enrichie de documents inédits










.

ventes en ligne 20 décembre 2017

pré ventes 13 novembre 2017


CE LIVRE RACONTE L'HISTOIRE D'AUDRAY GAILLARD


une marque d'astrologie incarnée par une vraie femme

ses succès et ses dégâts


Déboires d'une société informatique du groupe Vivendi ayant misé son développement sur l'astrologie, et les prestations de fausse voyance non sérieuse, dans les années 2010.


La société Wengo, confrontée aux conséquences de l'affaire DSK en 2011, essuyait ensuite, en 2012, les revers de la candidature de Nicolas Sarkozy aux élections présidentielles. Suivi du bouillon du lancement avorté de la publication d'astrologie voyance Astrocenter Magazine.


Wengo affrontait, à la même période, en justice, 3 libelles prétendues moralisatrices, d'une association de "consommateurs" qui n'existe pas. L'association fantôme obtenait des juges 4 500 euros en dédommagement de ses frais de procédure. Farce judiciaire.


Enquête sur une histoire vraie, révélatrice des pièges des activités de l'astrologie voyance, bénéficiant de l'impunité policière et juridique, totale, au motif que les pouvoirs publics appliquent le principe de la punition du crédule sans sanctionner les coupables qui les trompent.  


Le poète Jodelle écrivait un symploque latin contre Nostradamus toujours d'actualité

Nostra damus cum falsa damus nam fallere nostrum es

et cum falsa damus nil nisi nostra damus

nous donnons avec fausse donne car notre devoir est de tromper

avec fausse donne nous ne donnons rien d'autre

COMMENT L'INAD TROMPA WENGO LORS DU SINISTRE COMMERCIAL AUDRAY GAILLARD

claude thebault


Livre numérique, 116 pages, format 14x17cm, isbn 9782901149118, fichier HQpdf, prix 14,99 euros


Diffusion en ligne 20 Décembre 2017

réseaux de diffusion et points de vente


20/12/2017 ACHETEZ DIRECTEMENT CHEZ


https://www.numilog.com/828092/Comment-l-INAD-trompa-WENGO.ebook



Enquête consommateur astrologie voyance avec Annexe et Index.





L'INAD N'EXISTE PAS

arrêt 25/10/2012 Cour d'Appel d'Aix en Provence

confirmé par arrêt 20/07/2017 Cour d'Appel Aix en Provence affaire Danaé Roux



CA Aix-en-Provence, 25-10-2012, n° 11/20832

COUR D'APPEL D'AIX EN PROVENCE

1ère Chambre C

ARRÊT

DU 25 OCTOBRE 2012

N° 2012/774

S. K.

Rôle N° 11/20832

Gérard L....

C/

ASSOCIATION INSTITUT NATIONAL DES ARTS DIVINATOIRES - INAD -

Grosse délivrée

le :

à: SELARL GOBAILLE

SELARL BOULAN

Décision déférée à la Cour :

Ordonnance de référé rendue par Monsieur le Président du Tribunal de Grande Instance de TOULON en date du 08 Novembre 2011 enregistrée au répertoire général sous le N° 11/01064.


APPELANT :

Monsieur Gérard L...

né le 05 O... 1949 à TOULON (83000),

demeurant ...83160 LA VALETTE DU VAR

représenté par la SELARL GOBAILLE & SARAGA-BROSSAT, avocats au barreau d'AIX-ENPROVENCE,

constituée aux lieu et place de Maître Rachel SARAGA-BROSSAT, avocat au barreau d'AIX-EN-PROVENCE, elle-même constituée aux lieu et place de la SCP PRIMOUT - FAIVRE, avoués,

plaidant par Maître Christine RAVAZ, avocat au barreau de TOULON


INTIMÉE :

ASSOCIATION INSTITUT NATIONAL DES ARTS DIVINATOIRES - INAD,

dont le siège est 148, rue du Faubourg Saint-Denis - 75010 PARIS

représentée par la SELARL BOULAN / CHERFILS / IMPERATORE, avocats au barreau d'AIX-ENPROVENCE, constituée aux lieu et place de la SCP BOTTAÏ - GEREUX - BOULAN, avoués


*-*-*-*-*

COMPOSITION DE LA COUR :

L'affaire a été débattue le 24 Septembre 2012 en audience publique. Conformément à l'article 785 du Code de Procédure Civile, Monsieur Serge KERRAUDREN, Président, a fait un rapport oral de l'affaire à l'audience avant les plaidoiries.


La Cour était composée de :

Monsieur Serge KERRAUDREN, Président

Madame Catherine ELLEOUET - GIUDICELLI, Conseiller

Monsieur André JACQUOT, Conseiller

qui en ont délibéré.

Greffier lors des débats : Monsieur Serge LUCAS.

Les parties ont été avisées que le prononcé public de la décision aurait lieu par mise à disposition au greffe le 25 Octobre 2012.


ARRÊT :

Contradictoire,

Prononcé par mise à disposition au greffe le 25 Octobre 2012,

Signé par Monsieur Serge KERRAUDREN, Président, et Monsieur Serge LUCAS, greffier auquel la minute de la décision a été remise par le magistrat signataire.


*-*-*-*-*-*


EXPOSE DE L'AFFAIRE


Monsieur Gérard L..., adhérent de l'association Institut national des arts divinatoires (INAD) dont l'activité consiste en la défense des personnes victimes de pratiques occultes et/ou arts divinatoires exercées par certains professionnels, lui a donné pouvoir d'agir en son nom à l'encontre de Madame C....


Un protocole transactionnel a été signé entre celle-ci et Monsieur L... aux termes duquel la première acceptait de lui rembourser la somme de 156.000,00 euros.


Faisant valoir que, selon les termes de l'adhésion, elle devait être rémunérée à concurrence de 12 %, soit 18.720,00 euros, l'INAD a saisi le président du tribunal de grande instance de Toulon à l'effet d'obtenir une provision correspondant au solde de sa facture restant dû.

Par ordonnance de référé du 8 novembre 2011, la juridiction a écarté l'irrecevabilité soulevée par Monsieur L..., condamné celui-ci à payer à l'INAD la somme de 13.630,50 euros avec intérêts au taux légal à compter du 1er avril 2011 à titre provisionnel, outre 900,00 euros par application de l'article 700 du code de procédure civile, et condamné Monsieur L... aux dépens.


Monsieur L... a relevé appel de cette ordonnance et il a conclu en dernier lieu le 4 septembre 2012.


L'intimée, de son côté, a déposé ses conclusions récapitulatives le même jour.

La cour renvoie, pour l'exposé complet des moyens et prétentions des parties, à leurs écritures précitées.


MOTIFS

Attendu que Monsieur L... reprend, devant la cour, le moyen d'irrecevabilité des demandes de l'association intimée au motif notamment que celle-ci ne dispose d'aucune existence légale, qu'elle n'est pas déclarée en préfecture;


Attendu que l'intimée se borne à affirmer qu'elle est un organisme associatif 'régulièrement immatriculé auprès de la préfecture de police de Paris' mais n'en justifie pas, aucune pièce n'étant produite en ce sens ; qu'il s'ensuit que, faute d'établir sa capacité juridique résultant d'une déclaration préalable en préfecture, l'association en cause est dépourvue du droit d'agir, par application des articles 2 et 5 de la loi du 1er juillet 1901, 32 du code de procédure civile;


Attendu que l'ordonnance déférée sera donc réformée; que la restitution des sommes versées en exécution de l'ordonnance déférée est de droit, en vertu du présent arrêt infirmatif; que la somme accordée à l'appelant au titre de l'article 700 du code de procédure civile ne peut être mise à la charge de Monsieur Q..., non partie à cette procédure ;


PAR CES MOTIFS

La Cour,

Réforme l'ordonnance entreprise,

Statuant à nouveau,

Déclare irrecevables les demandes de l'association 'Institut national des arts divinatoires',


Condamne cette association à payer à Monsieur L... la somme de 1.500,00 euros sur le fondement de l'article 700 du code de procédure civile,


Dit n'y avoir lieu à statuer sur la demande de restitution des sommes versées en exécution de l'ordonnance déférée,


Rejette toutes prétentions contraires ou plus amples des parties,

Condamne l'Institut national des arts divinatoires aux dépens de première instance et d'appel, avec droit de recouvrement direct, pour ces derniers, conformément à l'article 699 du code de procédure civile.


LE GREFFIER LE PRESIDENT




L'INAD VEUT INTERDIRE LA VENTE DE CE LIVRE ET LA REVELATION PUBLIQUE DE L'ARRET DU 25/10/2012


"Nous tenons (à porter) à votre connaissance que votre site de vente diffuse actuellement , en vue de sa vente, un ouvrage au contenu calomnieux , insultant, diffamatoire et injurieux, intitulé : Comment l'INAD Trompa Wengo...


En effet cet ouvrage dont l'auteur est Monsieur Claude Thébault , traîne dans la boue l'association INAD , son président , plusieurs des praticiens honnêtes et sérieux et l'ensemble de la profession des arts divinatoires , utilise illicitement la liste des membres de l'INAD, violant ainsi les droits d'auteur, publie sans autorisation des documents appartenant à l'INAD, et fait une interprétation fantaisiste d'une décision de justice….


Pour toutes ces raisons , nous vous remercions de procéder dès que possible à la suppression de votre blog tout ce qui est lié à l'INAD,son président , ses membres et à l'ensemble de la profession car cette situation et (c)ses publications mensongères , calomnieuses et diffamatoire(s) nous portent un grave et réel préjudice, discrédite notre action, jette l'opprobre sur notre association, son président, ses membres et l'ensemble de la profession." INAD non signé (=lettre anonyme)



Etrangement l'INAD n'écrit PAS à la Cour d'Appel d'Aix en Provence que son arrêt est fantaisiste, ni non plus ne demande son interdiction de publication. Le livre INAD TROMPA WENGO publie l'arrêt ci dessus que vous venez de lire, sans commentaire. L'INAD LÉGALEMENT N'EXISTE PAS.

L'arrêt ci dessus cité rappelle que l'activité, présumée, de l'INAD "consiste en la défense des personnes victimes de pratiques occultes". Cela signifie l'incapacité de s'exprimer au nom, et pour le compte, d'une profession inexistante.


L'inad est sans renommée ainsi que le jugeait la Cour d'Appel de Versailles le 08/10/2013 dans un arrêt de la 12e chambre  V.F c/inad :

"que par ailleurs, l'association Institut national des arts divinatoires, qui ne justifie pas de sa renommée, ne communique la moindre information ni sur les investissements, qu'ils soient financiers ou intellectuels, qu'elle consacre précisément au service concerné, "


Pour mémoire la Cour d'Appel de Paris définissait le 16/03/2017, la fausse voyance de type INAD, en ces termes : "le services de voyance de la société C.. en connaissance de la nature des prestations offertes et de leur nécessaire limite s'agissant d'une activité qui ne repose sur aucun socle scientifique sérieux et dont il ne peut être sérieusement attendu aucun résultat concret."

Dès lors qu'une association n'existe pas, elle n'a ni président, ni membres, ni droit d'expression.


L'arrêt de la Cour d'Appel d'Aix en Provence daté 25/01/2012 est définitif. Cela signifie qu'il n'y a eu aucune saisine de la Cour de Cassation pour le supprimer.








Quand l'Inad trompait Wengo Dossiers Secrets et Confidentiels


 

Passez votre commande

Cliquez sur le bouton Paypal. Une page sécurisée s'ouvrira pour prendre votre commande et la valider.

A réception de votre réglement via Paypal, nous vous ferons parvenir par email votre commande en moyenne sous 24 heures.

 
Dossiers Secrets et Confidentiels
Je veux un exemplaire:
1 exemplaire 14.99 Euros 1 exemplaire

IMPORTANT:

Pour lire Quand l'Inad trompait Wengo téléchargez Acrobat Reader : indiquez exactement votre email lors de votre commandeTélécharger Acobat Reader pour lire du PDF au format pdf, imprimable avec le programe gratuit Acrobat Reader que vous pouvez télécharger en cliquant sur l'icone Get Acrobat Reader d'Adobe















Free web hostingWeb hosting







®

"diffusion en matière juridique de renseignements et informations à caractère documentaire

en application de l'article 66-1 de la loi du 31/12/1971 reproduction interdite"

Une - Actualités-Editeur -AstroDiko - Astrosofie - Blog -Culture - Magazine - Legalis - Mystifications - Société


            Médiation Extra Judiciaire  Droits intellectuels Engagement consommateur   Argumentaires

                         

                                       ©2018-2003 Tous Droits Réservés www.astroemail.com  ISSN 2267-2702