mars uranus,mars opposition uranus, les fausses oppositions marus uranus, aspects de mars, aspects de mars uranus





IATROGÉNIE DE LA POST VISION

effets nuisibles de la post vision, nuisances des interprétations a posteriori




copyright Astroemail 2014


Mars 2013,le site astroemail publiait un article intitulé « panique inutilement alimentée la fausse occultation mars uranus du 22 mars 2013 ». Avec une capture d'écran télescope montrant que Mars n’occultait pas Uranus.Un démenti aux déclarations de Mme Magos, selon laquelle des accidents d’avions surviendraient à cette date. Il n’y en eut aucun !...


Mars Uranus fausse accusation

De nouvelles élucubrations paraissent sur le thème Mars Uranus. Imposant d’injecter à Mme Magos une piqure de rappel pour les conséquences iatrogènes de ses égarements.


En effet, ses écrits contaminent les esprits naïfs.


Un astrologue publie sur son blog une analyse se rapportant au crash du vol MH17 en Ukraine du 17 juillet 2014. C’est son droit. On notera toutefois qu’il s’agit là d’une explication rétrospective, après coup. Il est facile de trouver des interprétations, et des motifs, lorsque l’on est incapable de prévenir la survenue d’un accident. A cet effet, rappelons la remarque du mathématicien Gassendi, adressée dans une lettre en 1649 à Jean baptiste Morin, car elle s’impose dans cette actualité.


« la maladie de poitrine qui me prit l’année dernière, et qui continue encore à me travailler, vous avez bonne grâce de m’en parler, maintenant que la chose est arrivée comme si vous n’aviez pas plutôt du me le prédire auparavant, si vous vouliez que je prisse cela pour une preuve de la perfection de votre science devineresse. Je ne sais certes, comment après vous avoir si souvent interpellé de me déclarer par avance quelque événement qui fut capable, sinon de me convaincre. À tout le moins de me rendre vraisemblable la certitude dont vous avez accoutumé d’assurer que vos prédictions sont accompagnées. Vous continuez de m’alléguer des événements ex post facto. »



Revenons à l’auteur du blog, sans citer son nom, publicité inutile, il écrivait ceci :


Crash du Boeing 777 le 17 juillet 2014, 14H15…Lié aux transports aériens, Uranus (soudaineté, bouleversement) est au carré du Soleil (indépendance, radicalisation) et opposé à Mars (fanatisme, explosion). Texte accompagné d’une carte montrant une roue de Pythagore totalement illisible s’agissant d’une représentation faussée, déformée, travestie, et erronée des positions du ciel. C’est un écrasé coplanaire aberrant et inexact du ciel du 17 juillet.


extrait de l'analyse parue sur un blog


La représentation constitue ici un aspect secondaire, sur laquelle il y a lieu de faire ensuite une observation elle aussi décisive.


En se servant d’arguments superstitieux : rahu et les victimes innocentes, neptune, le secret, ambiance Da Vinci Code, cet auteur aux élucubrations fragiles ne dispose dans son texte d’aucun élément particulier susceptible d’identifier le vol correspondant au crash. Du type le soleil à tel endroit délimite le plan de vol enregistré à la tour de contrôle. Kétu de travers indique le nombre exact des victimes, rahu de guingois, annonce le tir de missile parti de Kiev, le ventre du dragon gargouillait, début du compte à rebours du tir de la batterie et couleur du fuselage, etc…


Cela pose un problème.


En effet, les chiffres du trafic aérien d’Amsterdam Schipol, totalisaient un peu plus de 442 000 vols en partance pour 2012, ce qui fait une moyenne de 1211 vols par 24 heures.


A l’heure du crash, à 14 heures, on comptait dans le ciel 51 vols partis d’Amsterdam au même moment. Expliquez pourquoi 1 SEUL d’entre eux fut victime d’un tragique accident puisque ce talentueux post interprête soutient que la rencontre de Mars, opposé  à Uranus, carré (pas rond) au Soleil, préfigurait l’accident aérien POUR TOUT AERONEF en vol? Cette configuration NECESSAIREMENT s’applique AUSSI aux 50 autres vols partis en même temps de Schipol. Sans compter, les départs des 10 principaux aéroports européens, sur la base du trafic de Schipol, 510 vols concernés par la malédiction de Mme Magos. C’est elle, en effet, qui en 2013 publiait dans la revue de recherches avant gardiste du RAO la malédiction associant Mars et Uranus.


Comment, avec une simple petite roue de Pythagore inoffensive, cet excellent blagueur post analyste identifie-t-il avec autant certitude les macchabés du vol MH17, et désigne-t-il, bingo, cet avion à coup sûr du premier coup?


Est-il en mesure d’expliquer pourquoi, 1 vol sur 51, partis d’Amsterdam était UNIQUEMENT visé par Mars Uranus, et pas les autres, eux aussi marqués du sceau funeste de la configuration accidentogène? Avec cette redoutable localisation. Sa roue de Pythagore est-elle dotée d’une tête chercheuse bivalve intégrée, multidirectionnelle pivotante, d’identification automatique ? Qu’il le dise. Sinon qu’il se taise.


Mais qu'il explique surtout POURQUOI, alors qu'il définit rétrospectivement un ciel aérien meurtrier, les raisons pour lesquelles 500 vols aériens échappèrent à la boucherie configurationnelle générale Mars Uranus qu'il décrit!


S'il est incapable de justifier les motifs pour lesquels 500 avions échappèrent ce 17 juillet 2014 au carnage, d'un ciel Mars Uranus, selon lui disposé aux crashes, cela signifie qu'il est un excellent charlatan. Un Maître es bobard. Un Prince de l'illusion. Un Magicien incontestable en effets spéciaux des frayeurs rétrospectives. L'écriture des récits d'astrologie gore, mêlant sang et violences, ainsi que des nouvelles à faire peur, lui déroule un majestueux boulevard. En faisant toutefois attention. Sa disposition naturelle à extravaguer attirera nécessairement à terme l'attention des cliniciens. Ils s'interrogeront sur le degré exact de son équilibre mental. S'il ambitionne de devenir un sujet d'examens, un cobaye test choyé par les laboratoires, qu'il se rassure alors, il est engagé sur la bonne voie.      


Revenons aux positions planétaires. Cet excellent spécialiste de la postérieurité interprête en ces termes la configuration du jour, notamment l'opposition de Mars et d’Uranus « l’avion accidenté (Mars) est détruit…par des révolutionnaires (Uranus) animés d’une soudaine compulsion meurtrière…il s’agit d’un acte délibéré (uranus) ».


Même question concernant les révolutionnaires. On en trouve rarement sur le marché. La demande s'est raréfiée considérablement depuis la seconde moitié du XXe siècle. La révolution ne salarie plus ses hommes. Ils ont été contraints de se recycler. L'offre de combattants religieux musulman est devenue majoritaire. Le 17 juillet, au proche orient, les jihadistes notamment étaient en forte concentration au kilomêtre carré. Pour quelle raison, des révolutionnaires obsolètes de type Groucho Marx se manifesteraient-ils en Ukraine? L'explication Mars Uranus révolution est non convaincante. Revoyez votre texte, au besoin updatez votre base des correspondances symboliques, elle est périmée.


La vérité dans cette histoire se trouvant hors de portée, vérifions alors les positions orbitales de Mars et d’Uranus. Puisque seuls les mouvements astronomique planétaires vrais, sur leurs orbites respectifs, sont consultables.


Les données sont les suivantes :

Mars

Longitude 248° 07' 04''  

Latitude -0° 35' 08''         

Distance 1.5058369 UA 

Angle de séparation 46° 44' 28''         

Vitesse 24.41392 km/s


Uranus

Longitude 13° 37' 08''     

Latitude -0° 40' 18''         

Distance 20.0197591 UA

Angle de séparation 78° 45' 33''         

Vitesse 6.50943 km/s

Faites la différence 248-13 et vous obtenez 235°. LAPIN, pas d'opposition mars uranus!!!!




L'analyste rétrospectif a bâclé son travail en utilisant des outils défectueux. En accusant sans preuve une configuration d’accident, sans vérification préalable des orbites, ni inspection convenable des plans de course de Mars et d'Uranus. La mousse du sensationnel.


En conclusion : 1 avion sur 51 partis de Schipol, soit 0,0819 en terme de probabilité porté disparu. Une configuration présumée meurtrière, non formée car absente du ciel. Ces 2 impasses illustrent une absence de réflexion sur l'événement. Pourquoi 1 avion et PAS les autres? Ce fait isolé, à lui seul, suscitait suffisamment d'interrogations. Le ciel est-il accidentogène comme l'analyse rétrospective l'affirme sans précaution? Objectivement on a toutes les raisons d'en douter. Fouiller le sujet, en vérifiant par exemple les orbites, contredisait le propos affirmatif catégorique de l'analyste. Mars Uranus ne menaçaient personne, pour la simple raison qu'ils posaient un lapin à tout le monde. Voila le danger: imputer à tort et à travers des influences fallacieuses afin de faire coller, à tout prix, un mensonge avec une tragédie.



Vaccin Mars Uranus : piqure de rappel

Les écrits dérisoires, insignifiants, médiocres, de Mme Magos ont des effets iatrogènes, notamment chez les pauvres d'esprit, puisqu'en utilisant une roue de Pythagore, un blagueur est victime d’hallucinations.


En 2013, on se contenta d’une capture d’écran, pour traiter les phantasmes, et soigner la berlue de Mme Magos, à propos de ses délires Mars Uranus mortifères. On découvre aujourd'hui qu'elle était plus atteinte qu'on ne pouvait le penser. C'est plus grave docteur.


En 2014 un rappel de vaccin s'impose. Notamment afin de traiter le lapin planétaire, non soigné, dont elle était victime l'année auparavant. Un cas de mixomatose astrologique caractérisé. En effet, Mme Magos publiait en 2013 une prétendue représentation hélio écliptique où elle ne discernait rien sur sa roue de Pythagore.Presbytie ou début d'agnosie visuelle?


la représentation de Mme Magos montrait un écart mars uranus de 4° aveuglant le regard : problème de lunettes ou syndrôme de perte, dysfonction neurale, syndrôme de l'hémisphère droit du cerveau?


Elle évoquait une conjonction Mars Uranus sur la longitude 8° 07’ le 22 mars 2013.

Vérifions les orbites à cette date, puisqu'elle prouve par la publication de la carte ci dessus bien les connaître...


Mars

Longitude 12° 17' 06''     

Latitude -1° 07' 24''         

Distance 1.4043961 UA 

Séparation angulaire 169° 56' 22''     

Vitesse 26.09777 km/s


Uranus

Longitude  8° 25' 25''      

Latitude -0° 42' 13''         

Distance 20.0528557 UA          

Séparation angulaire 173° 49' 23''     

Vitesse 6.50641 km/s


Différence Mars – Uranus = 12°-8°= 4° . Mesure confirmée par nos relevés de positions



Les deux planètes Mars et Uranus n’étaient ni en rencontre sidérale, ni en conjonction, puisque la terre était à la longitude 182°17’. Visible sur l'écrasé de Mme Magos. Un alignement de 3 corps, dont la Terre, est nécessaire pour une conjonction.


Exit la présumée conjonction de Mme Magos. Mars et Uranus lui posaient un lapin. Elle refusait, pour des raisons d'incoordination intellectuelles, et de dysfonction, de le voir.


carte des positions orbitales réelles en distance du 22 mars 2013

                       

Mme Magos soutenue par ses amies

En 2013 Mme Magos se vexait qu'une capture d’écran télescope démentait le contenu de son propos bâclé, Mars Uranus accidenteurs serial killers. Le choc d'une photo contre le poids de ses mots. Elle recevait le reconfort de ses amies et publiait leurs commentaires de soutien. Touchant!


Elle écrivait « un certain astrologue (nom voisin du chocolatier belge) a cherché la polémique. Je n'y répondrai pas car il suffit de lire en toute ouverture d'esprit mon texte ci-dessus ».


Elle ajoutait : « Pour les accidents d'avion (interprétation possible de cette conjonction), je n'ai fait qu'une petite statistique en partant du début de l'aviation et ce que j'ai trouvé (Wikipedia) est juste par rapport aux années des occultations Mars-Uranus ».


Même remarque que celle adressée au blagueur du crash MH17. Mme Magos formule une hypothèse en corrélant Mars Uranus avec les accidents. Soit. Elle n’en trouva que 6 sur 12 dates étalées en 151 ans de 1882 à 2013. C'est vraiment très très peu. Ridicule même. Alors qu’en un siècle et demi le trafic aérien explosait passant à des millions de vols par an. Ce chiffre aussi faible signifierait le contraire de ce que Mme Magos essayait de prouver. Mars Uranus sécurisent les vols aériens au lieu de les accidenter. Six crashes se rapportant à des millions de vols. Le déséquilibre est considérablement...considérable. Quelqu’un de logique poserait le problème en ces termes :6 relations de crash en comparaison de millions de vols posent un problème statistique à résoudre impérativement. D'où la nécessité de trouver des chiffres significatifs, exprimés en millions d’accidents pour justifier une correlation d'insécurité à prouver. Si ces chiffres sont inexistants, notamment dans les données européennes publiées sur internet par l'aviation, l'hypothèse des tueurs associés Mars Uranus est inconsistante. A abandonner. Cette réflexion détruisait sa thèse. Insupportable! Bien évidement.


Mme Magos, en voulant à tout prix faire coller une hypothèse irréaliste avec une idée fixe, donna la preuve de son incompétence à mener à bien une corrélation honnête. Son absence d'objectivité détruit sa crédibilité réduite. A rapprocher de ce que Jacques Sadoul rapporte dans l'Énigme du Zodiaque, à propos des statistiques truquées de Paul Choisnard en astrologie : " Pour prouver ces correspondances (aspect céleste et événement humain) le commandant Choisnard fut amené à appliquer la statistique à l'astrologie....J'ai rarement vu plus beau tour de passe passe qui confine à la fumisterie pure et simple.Lorsque Choisnard fit paraître son traité d'astrologie, Langage astral, en 1901, il avait fait de son propre aveu huit statistiques en tout et pour tout, qui-accessoirement-étaient fausses".


Pour clore le sujet, Mme Magos eut été mieux inspirée en se documentant sur les études relatives à l'action morbide de Mars. Avant que de s'aventurer dans une application téméraire avec Uranus et les avions.Elle aurait appris, notamment, que l'un des principaux échecs de l'astrologie statistique concerne ce sujet. Il n'existe aucune preuve astrologique statistique de la morbidité de Mars. L'astronome, décédé, de l'Observatoire de Paris, Paul Couderc, auteur d'un Que Sais-je de l'astrologie, ayant étudié lui aussi ce sujet, déclarait à Jacques Sadoul "Je puis garantir que les statistiques ont un résultat conforme aux lois du hasard : l'action morbide de Mars est absolument inexistante" (page 234).


Mme Magos possède une compréhension restreinte, limitée, en matière de corrélation car l'astrologie qu'elle pratique fait une application erronée de la loi de Causalité (par exemple les rectifications a postériori des dates et heures de naissance, inversant les faits pour la cause, une causalité à rebours qui valut déjà en son temps, à jean Baptiste Morin, une leçon administrée par Descartes pour son expression "le cercle vertueux de la causalité"). A propos de causalité, Paul Couderc observait :


"Devant la coincidence de deux phénomènes, on peut se tromper sur le sens de la causalité. Le primitif entend les grenouilles coasser par temps humide: il imitera les coassements pour faire pleuvoir. La magie est née de ces faux espoirs.


Mais une corrélation étroite entre deux phénomènes ne prouve absolument pas qu'il existe une relation causale entre eux. Il est fort difficile de remonter d'une corrélation vraie à l'explication des faits".


Il y a des corrélations vraies, des corrélations fausses, et des corrélations artificiellement fabriquées. Comme dans le cas des influences aériennes meurtrières attribuées à Mars Uranus.


Mme Magos, au lieu de statistiques, se contenta simplement de relever 6 accidents d'avions en 150 ans rapportés par Wikipédia à l'appui de ses affirmations. Un amateurisme en interdépendance propageant des idées fausses, au bagout impressionnant. Ainsi sur la base de 0,04 accident par an sur 150 ans, Mme Magos concluait, étourdiment, en appliquant la loi des petits nombres à la morbidité aérienne de Mars Uranus. Une inférence irréfléchie dans laquelle elle se spécialise. Elle éblouissait ainsi les plus inexpérimentés qu'elle par l'étendue de son ignorance. Les retardés en réflexion qualifièrent ce constat d'avancée majeure du Rassemblement de la pensée Astrologique Occidentale. L'une d'entre elle, une Belge hors limite, écrivit à Astroemail, réclamant des excuses, au nom du "travail remarquable" de Mme Magos. Le remarquable a perdu sa brillance et son prestige, puisque les bêtises de premier plan réclament un rang d'éminence chez les égarés de la cervelle.


Dans les commentaires, de bas de page de son "essai", Mme Magos livre son appréciation personnelle: « son attitude est méprisable (la mienne, gauthier), c'est bien psychologiquement un astrologue lambda duquel je n'ai rien appris, à la recherche d'un scoop ».


Lambda! Voyons, c'est d'un commun, vous manquez d’originalité. Epsilon serait approprié. Un astrologue? c'est vous, Mme Magos. Avec toute la charge négative que ce mot comporte dans l'esprit, et les accusations, de ses détracteurs. La condamnation latine s'applique donc à vous pour votre contribution Mars Uranus mensongère "Nostra damus, cum falsa damus, nam fallere nostrum est. Et cum falsa damus, nil nisi nostra damus" (Nous donnons, avec fausse donne, car notre devoir est de tromper. Avec fausse donne nous donnons rien d’autre).


Vous considérez que c'est un scoop de rectifier en 2013 vos errements "Mars Uranus les deux accidenteurs du ciel" en corrigeant vos écritures, et vos pertes visuelles! Madame, vous vous prenez pour une Diva? La Castafiore de la roue de Pythagore? Quelle arrogance lamentable! Quelle prétention misérable! Vous enflez certainement des chevilles chère madame. Reconnaîssez donc les lapins planétaires quand ils se présentent, ça vous occupera utilement pour une fois. Vous écrirez ensuite moins de sottises!

 


GDB 07/14



LECTURES COMPLEMENTAIRES CONSEILLÉES


Corrélations vraies, déductions fausses : la lune rousse

La Lune rousse. - On nomme ainsi la lunaison qui commence en avril. A cette époque de l'année, les bourgeons naissants sont fragiles et il arrive que des nuits soient alors assez froides pour geler, pour roussir, ces jeunes pousses, au grand dommage des récoltes. La lumière de la Lune rousse est accusée de ces dégâts. Il existe en effet une corrélation évidente entre le gel des bourgeons et la présence de la Lune au ciel, dans ces nuits néfastes.


Pourtant la Lune et sa lumière sont parfaitement innocentes. Le mécanisme de ces gelées est maintenant bien connu: si le ciel est clair, le rayonnement du sol et de ses végétaux vers le ciel est intense: la perte de chaleur peut aller jusqu'au gel. Si, au contraire, le ciel est couvert, le rayonnement est faible sous le manteau de nuages: il y a «effet de serre», la chaleur reste.


Dans le premier cas, on voit la Lune sans obstacle ; dans le second, on ne voit pas la Lune, cachée par les nuages.


Ainsi la Lune n'est qu'un indicateur de ciel clair : sa lumière n'a aucun pouvoir calcinateur. D'une corrélation exacte, on avait tiré une conclusion fausse. La Lune pourrait n'avoir jamais existé, les bourgeons n'en seraient pas moins roussis, parfois, en avril. Paul Courderc "extrait de Vingt ans après"


Causalité : Correspondance de Descartes, en 2 tomes publiée par Tel éditions en 2014, dossier Morin à propos du cercle vertueux de la causalité.


- Mars Uranus 2013

- Pour information Astrosofie : données tronquées


Dossier SPECIAL LAPINS PLANETAIRES Astroemail 129


© GDB 2014












07/14







®

"diffusion en matière juridique de renseignements et informations à caractère documentaire

en application de l'article 66-1 de la loi du 31/12/1971 reproduction interdite"

Une - Actualités-Editeur -AstroDiko - Astrosofie - Blog -Culture - Magazine - Legalis - Mystifications - Société


            Médiation Extra Judiciaire  Droits intellectuels Engagement consommateur   Argumentaires

                         

                                       ©2017-2003 Tous Droits Réservés www.astroemail.com  ISSN 2267-2702